L’importance de l’environnement

L'environnement de sommeil est important pour tous, et c'est d'autant plus vrai pour les tout-petits.

Que faire pour veiller à ce que votre enfant n’ait pas trop chaud en dormant ?
Les bébés n’ont pas besoin que leur chambre soit chauffée, même pas en hiver. L’environnement de sommeil doit de préférence être maintenu à température basse : jusqu’à l’âge de huit semaines, 20°C suffisent et à partir de neuf semaines, on recommande même 18°C. Il est préférable de mesurer la température avec un thermomètre plutôt que d’essayer de la deviner. Ce conseil s’applique non seulement à la chambre à coucher mais aussi aux autres pièces où le bébé séjourne.

Pourquoi un matelas mou n’est-il pas sûr pour votre bébé ?
Un matelas mou peut gêner la respiration de votre bébé : lorsqu’un matériau mou est humidifié par de la salive, du vomi, de l’urine ou tout autre liquide, la perméabilité à l’air diminue et la respiration peut être obstruée. En outre, sur du mou, le bébé ne peut pas éliminer aussi bien la chaleur excédentaire. Son corps risque davantage de surchauffer, ce qui peut entraîner la mort subite. Il est donc préférable de ne pas placer votre bébé sur un coussin, un matelas ou un protège-matelas mou.

Pourquoi n’est-il pas mieux de dormir avec votre bébé dans un même lit ?
Gardez votre bébé près de vous mais jamais dans votre lit. Un lit d’adulte est encore plus dangereux qu’un lit à barreaux. Dans un lit plus large, les bébés ont 20 fois plus de risque de mourir de mort subite. Les raisons sont diverses :

Vous pourriez inconsciemment étouffer votre bébé.

  • Il y a plus de risques que votre bébé ait la tête recouverte.
  • La température d’un lit d’adulte est plus élevée et la ventilation est moins évidente.
  • Le bébé peut rouler hors du lit ou être coincé contre le mur.

Des études ont démontré que lorsque des enfants qui dorment avec un parent se retrouvent dans une position dangereuse, c’est dans 80 % des cas dû à un changement de position du parent. Cela s’avère tout particulièrement vrai lorsque les parents dorment sous un édredon et/ou ont deux matelas séparés entre lesquels l’enfant peut se retrouver coincé.