À propos de la mort subite

Qu'est-ce que la mort subite du nourrisson?

La mort subite du nourrisson est le décès soudain et inexpliqué d'un bébé apparemment en bonne santé, âgé entre deux semaines et un an, avec un pic entre deux et quatre mois. Elle intervient toujours de manière inattendue et quasi systématiquement pendant le sommeil. Malgré des études approfondies, nul n'est en mesure d'expliquer le décès.
Les experts considèrent la mort subite du nourrisson comme un diagnostic d'exclusion, étant donné que des examens médicaux poussés ne permettent pas de mettre en évidence une cause expliquant le décès de l'enfant (comme une défaillance physique).
Outre la mort subite du nourrisson, il existe aussi des cas d'accident aigu potentiellement fatal ou ALTE.

La précision n'est pas de mise quant à la fréquence de la mort subite du nourrisson. En effet, le décès suspect d'un bébé ne fait pas l'objet systématique d'une autopsie. De plus, les critères intervenant dans la mort subite du nourrisson diffèrent d'un pays à l'autre.
Comment détectez-vous le risque de mort subite? Vérifiez au niveau de la nuque ou des pieds de votre bébé s'il n'a pas trop chaud. S'il s'en dégage une agréable chaleur tiède, tout va bien.  
Par contre, des pieds ou une nuque vraiment chauds indiquent que la température corporelle de votre bébé est plus élevée que la normale. Un bébé qui transpire a, dans tous les cas, trop chaud. Des petites mains froides, par contre, n'ont rien d'exceptionnel.

Quelles sont les risques quand votre bébé dort?

Nul ne connaît précisément la cause et le contexte de la mort subite du nourrisson. Il n'est pas question d'hérédité ou de motif pathologique. Il est généralement admis que la mort subite du nourrisson est provoquée par des facteurs externes, combinés à la sensibilité de l'enfant aux facteurs de risque.
Les principaux risques de mort subite sont l'entrave de la respiration (asphyxie) et les situations de contrainte thermique ou de coup de chaleur. L'inspiration de l'air expiré (rebreathing) est également dangereuse, car elle entraîne un manque d'oxygène, une perte de conscience et donc le risque d'une issue fatale. Le tabagisme passif de l'enfant est un autre facteur prépondérant susceptible d'augmenter sensiblement le risque de mort subite du nourrisson.  

Quels bébés appartiennent au grouppe à risque?

  • Les bébés prématurés
  • Les nouveau-nés dont le frère ou la sœur a été victime de la mort subite du nourrisson
  • Les enfants victimes d'un ALTE 
  • Les bébés qui ont le sommeil très lourd
  • Les enfants de mamans consommant drogue ou alcool en grande quantité 
  • Les nourrissons qui présentent des malformations congénitales du visage, susceptibles d'entraver la respiration
  • Les bébés dont le test du sommeil présente une anomalie
  • Les enfants présentant des symptômes à risque pendant leur sommeil (p. ex. forte transpiration, ronflement, longues pauses respiratoires, troubles du rythme cardiaque, ...).
  • Les enfants à risque sont orientés par leur médecin traitant vers un centre spécialisé pour mener desexamens approfondis.